When Death StrikesMort n’oublie Personne (La)

Resistance member Jean Ricouart was arrested in March 1944, following his involvement in the execution of collaborators. Deported to Germany and subsequently freed, he returns to his village in northern France in February 1946. There he is reunited with his first love, Marie, who gave birth to a son, Lucien, during Jean’s captivity. But their happiness is short-lived when Jean is arrested just after their wedding night. Tormented in the playground as the son of a killer, Lucien takes his own life when he is just 11 years old.

Jean Ricouart, très jeune membre de la Résistance à partir de Mars 1944, est arrêté à la suite d’une opération où il participe à l’exécution de collaborateurs. Déporté en Allemagne, libéré puis transféré en Ukraine, il regagne son village dans le Pas-de-Calais en février 1946. Il y retrouve son premier amour, Marie, la fille d’un résistant qui l’avait caché après un attentat contre les Allemands, et dont il n’a cessé de rêver en captivité. Marie a donné naissance à un fils Lucien, fruit de leurs amours clandestins. Leur bonheur ne dure pas longtemps, car Jean est arrêté peu après leur nuit de noces. Il est condamné à sept ans de prison pour complicité de meurtre dans l’affaire pour laquelle il avait été déporté en Allemagne, cette fois-ci par un juge de la République, Quinoux, qui pense ainsi effacer son passé de collaborateur et se venger de la Résistance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *